jump to navigation

Mon potager dans le désert “Mi huerto en el desierto” January 19, 2008

Posted by equipo in : Ateliers Communautaires , add a comment


En janvier et février, les enfants sont en vacances scolaires mais le centre Mi Otro Mundo reste ouvert et propose des ateliers.
Ci-dessous, les enfants et leur potager! Eh oui…on peut cultiver des fruits et légumes dans des zones quasi-désertiques!

Les enfants de 4 ans sont fiers de présenter leur potager.

Partager

Noël au Pérou January 19, 2008

Posted by equipo in : Vie de l'école , add a comment

Une belle fête sous le soleil…

… pour les petits…

… et les grands.

Partager

Journée des droits de l’enfant : Défilé dans les rues de Zapallal January 19, 2008

Posted by equipo in : Vie de l'école , add a comment

Cette journée fut l’occasion de sensibiliser les enfants et la population aux droits de l’homme et de l’enfant de manière conviviale !




Partager

Fanny, volontaire de juin à décembre 2007 January 11, 2008

Posted by equipo in : Témoignages , add a comment

L’idée de pouvoir aider au développement d’un projet social en apportant mes connaissances à la foi associatives et pédagogiques m’a séduite, de ce fait, j’ai quitté mon travail pour venir vivre et m’enrichir de cette expérience.

Animatrice sociale et culturelle, j’ai travaillé auprès du public jeunes et enfants durant 7 ans où j’ai été responsable de divers projets.

Ma principale mission a été de faire que l’école soit plus performante dans tous les domaines (organisation, image, valeurs, ateliers…) et qu’elle réponde à son objectif d’éducation de qualité.
Une fois l’analyse faite, j’ai pu commencer à proposer des nouvelles méthodes de travail, donner mon opinion sur différents sujets, appuyer la directrice dans son rôle de superviseur. Mais des habitudes avaient été prises depuis un moment et il a été difficile de faire en sorte que les institutrices remettent en cause leur méthode de travail.
Persuadé du bienfait de ma présence, j’ai été appuyé par tous les membres de l’association et peu à peu, ensemble nous avons amélioré le fonctionnement de l’école. Nous avons pu travailler sur différents sujets :
-le fonctionnement général de l’école et les règles de vie.
-les règles de sécurité.
-la posture de l’adulte face aux enfants.
-l’organisation et la préparation des ateliers.
-l’organisation du travail des institutrices.

Pour que ma mission avance, il a fallu que j’apprenne beaucoup sur le fonctionnement scolaire et les habitudes locales qui peuvent être parfois à l’opposé des habitudes françaises. J’ai eu de la chance de pouvoir aller durant 3 jours à un séminaire sur l’éducation. Cela m’a été très utile notamment pour comprendre comment le pays en est arrivé où il est, et comprendre un peu plus le fonctionnement social et politique.

Mon temps fût également occupé par d’autres actions, certes plus petites mais tout aussi intéressantes et enrichissantes. Premièrement, le suivi du projet écologique «ecosilo» commencé par Diane, la première volontaire. Projet où j’ai aussi créé un outil de suivi. Les visites mensuelles dans les familles m’ont permis de rencontrer des gens très attachants, et de réaliser les difficultés que peuvent avoir les habitants de Zapallal.

De plus, j’ai mené durant les 2 premiers mois de mon séjour, un atelier de cuisine. Avec 6 parents, nous avons revisité les recettes italiennes, grecques, africaines et bien sûr françaises. Que de souvenirs. . .

J’ai aussi aidé dans l’organisation des temps forts. L’anniversaire de l’école ou la “chocolatada” de Noël, ont été des moments très appréciables où j’ai pu rencontrer la population et vivre des instants parfois très captivants. J’ai là aussi rencontré des personnes pleines d’humilité pour lesquelles je ressens beaucoup de sympathie.

Ce qui est sûr, c’est que cette expérience m’a beaucoup apporté tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. J’ai découvert ici de nouvelles problématiques sociales, bien différentes de celles connues en France, qui nécessitent ses propres stratégies. J’ai travaillé ici sur la gestion d’équipe ce que je n’avais jamais fait avant, et j’en ai ressenti toutes les difficultés.

Et surtout j’ai fait la rencontre de personnes touchantes qui tiennent dans leur cœur une motivation certaine dans l’espoir de changer le destin de leur communauté. En travaillant tous les jours pour leur projet et faisant face aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer quotidiennement, elles m’ont réappris ce que c ?est d’être militante et de croire en quelque chose. Leur sincérité m’a touchée et je reviendrais s’il m’est possible d’ici 3 ou 4 ans pour voir l’avancé du projet et revoir les amis que je me suis fait ici.

Partager